mardi, juin 22, 2021
Accueil Blog

Le succès du snacking en France

0
Des snacks dans des emballages en carton

Aujourd’hui, le snacking compte parmi les modèles alimentaires préférés des français.

Pour mieux se familiariser avec ce modèle alimentaire, notre article vous propose de découvrir cette tendance culinaire dans le monde et plus précisément en France.

Un aperçu historique

Comme son nom l’indique, l’appellation « snacking » a des origines anglaises. 

Elle désigne la “consommation en dehors des repas”.

Dans la même lignée, le verbe grignoter est la définition la plus française de cette tendance culinaire.

Le snacking appartient à la famille de la restauration rapide.

Depuis les années 2000, le snacking a connu une ascension fulgurante en France.

Un succès repérable notamment chez les plus jeunes consommateurs. 

La reconversion des boulangeries au snacking a permis à ce modèle alimentaire de s’acquérir de nouveaux marchés à l’exception des établissements classiques de la restauration rapide.

Le marché du snacking en France

Le snacking est ancré dans la vie des français.

Aujourd’hui 60 % des français consomment au moins un produit snacking une fois par semaine.

L’évolution des chiffres du snacking en France est permanente.

Le snacking est un mode alimentaire qui s’est adapté parfaitement avec la vie française.Il allie l’utile à l’agréable.

De plus, la digitalisation massive des boulangeries a permis au snacking d’être un concurrent sérieux aux autres genres culinaires.

Les chiffres du snacking en France en 2020

Le snacking est un marché qui connaît une forte croissance en France.

Nous vous proposons les chiffres clés du snacking en France pour l’année 2020 selon une étude récente :

  • 4,9 millions d’euros de chiffre d’affaires (livraison )
  • 78 % de pizzas ( dîner)
  • 58 % de burgers (dîner)
  • 10 % de nouveaux utilisateurs (livraison)
  • 26 % des commandes sont des pizzas (via la livraison )
  • 19,7 % de commandes de burgers par livraison 
  • la livraison a progressé de 34 % après le premier confinement 
  • 98 % continueront à commander des repas après la crise pandémique
  • 47 % des restaurateurs ont sauvé leur commercs grâce à la livraison

Malgré un bilan négatif, la restauration rapide a sauvé l’immeuble par le recours à la digitalisation et à la livraison.

Les pertes du snacking en 2020 sont estimées à – 30 % contre – 87 % pour la restauration à table.

Le succès du snacking en France : les raisons

Dans un monde qui bouge, la rapidité d’un repas est capitale pour le nouveau consommateur. 

Le snacking en France rencontre aujourd’hui autant de succès pour plusieurs raisons dont :

  • Le recours au snacking comme une solution rapide de repas
  • Les prix abordables des repas snacking surtout la forte croissance du nombre des célibataires 
  • Des produits adaptés à la livraison et au transport 
  • Le rythme infernal de nos jours et la difficulté de gérer le temps libre
  • La dégringolade du pouvoir d’achat …

Le snacking bio en France

Les valeurs nutritionnelles des produits sains et bio de la restauration rapide est un sujet qui suscite les critiques des défenseurs d’une nourriture plus saine et équilibrée.

De ce fait, plusieurs établissements proposent des recettes revisitées qui prennent en considération les risques potentiels de ces repas sur l’organisme humain.

Un nouveau modèle alimentaire

La cuisine traditionnelle est un mode culinaire qui garde sa popularité pour les français.

Cependant, nous assistons à des changements radicaux des modes de consommation.

Des mutations dues à l’importation des nouvelles cuisines sur le territoire français.

En effet, les genres gastronomiques coûtent plus chers pour le consommateur.

Ce qui explique cette orientation vers des tendances culinaires plus économiques.

Les impacts de la crise sanitaire sur le snacking

L’année 2020 est une année catastrophique sur tous les plans pour le snacking en France.

Les spécialistes estiment les pertes du snacking de 22 milliards de dollars dans le monde.

Les ventes ont connu une chute de 26% en France. 

En effet, la restauration rapide n’est pas indifférente aux répercussions désastreuses qui ont frappé tout le domaine.

Cependant, ce modèle alimentaire a été moins touché par les rapport aux autres genres culinaires que par le recours à des méthodes innovantes de livraison.

Les produits les plus populaires du snacking en France

Le sandwich, les pizzas et le hamburger sont les produits phares de la restauration rapide.

D’autres articles s’ajoutent à cette panoplie populaire de produits comme les :

  • smoothie
  • cookies
  • milkshake
  • muffins
  • salade de fruits
  • donuts

La gastronomie et le snacking : un tandem à l’essai

Le snacking gastronomique est une nouvelle tendance culinaire.

Après l’avènement de la crise sanitaire et la fermeture des restaurants, quelques restaurants proposaient des sandwichs inspirés des recettes gastronomiques.

Quelques chefs comme Fabrice Idiart ont tenté cette nouvelle expérience.

L’évaluation du succès de ce nouveau modèle alimentaire reste condamnée à la reprise des activités normales des restaurants.

Nouveautés Snacking : les derniers événements food sur twitter

0
Logo Twitter sur une assiette

La popularité des réseaux sociaux est un marché potentiel qui intéresse les investisseurs.

De ce fait, les grandes enseignes de la restauration sont de plus en plus présentes sur la toile, notamment sur twitter. 

Nous vous proposons de découvrir les meilleures astuces pour suivre les derniers événements food sur Twitter entre autres les actualités du snacking.

De ce fait, les grandes enseignes de la restauration sont de plus en plus présentes sur la toile, notamment sur twitter. 

Nous vous proposons de découvrir les meilleures astuces pour suivre les derniers événements food sur Twitter entre autres les actualités du snacking.

Les enseignes de la restauration rapide

Les géants de la restauration rapide ou du snacking créent constamment des événements food sur Twitter.

Une grande part de ce marché est dominée par les multinationales américaines.

Les meilleures enseignes du snacking selon les français

Selon une étude récente, nous vous proposons de découvrir les enseignes préférées des français surtout après une crise pandémique fatale pour la restauration.

Désormais, le snacking se porte bien en France contrairement aux filières de la restauration classique.

Outre les événements food sur Twitter, la digitalisation des modes de livraison a sauvé la restauration rapide durant la crise sanitaire.

  • 1. McDonald’s
  • 2. Burger King
  • 3. KFC
  • 4. Uber Eats 
  • 5. Paul
  • 6. Quick 
  • 7. Subway 
  • 8. Domino’s Pizza 
  • 9. Sushi Shop 
  • 10. Starbucks 
  • 11. O’Tacos 
  • 12. Big Fernand 
  • 13. Pizza Hut
  • 14. Brioche Dorée 
  • 15. Deliveroo 
  • 16. Just Eat

L’apport de la livraison a permis à la restauration rapide de résister aux répercussions de la crise sanitaire.

Les spécialistes estiment que les commandes des repas via les plateformes de livraison ont évolué de 25 %.

Ce qui explique les chiffres de la restauration rapide par rapport à la restauration traditionnelle.

Le snacking en 2021 affiche quand même des pertes de 25 %. 

Une chute qui reste raisonnable par rapport au séisme qui a frappé la restauration classique.

Cependant, le covid était une phase terrible pour la restauration.

Les professionnels du domaine ne seront pas prêts de revivre la même expérience si c’était à refaire.

Un modèle alimentaire qui séduit les jeunes

Les événements food sur Twitter ainsi que sur les réseaux sociaux, le snacking et les jeunes forment un trio gagnant sur la toile.

De ce fait, tous les entrepreneurs veulent attirer de nouveaux clients sur twitter.

Les jeunes qui sont des férus de technologies sont une cible de prédilection pour les campagnes publicitaires sur internet.

La démocratisation des smartphones a permis ce renouveau de modèle alimentaire.

Les meilleurs comptes pour suivre les événements food sur twitter

Les comptes indispensables pour suivre les meilleurs événements Food sur twitter sont ceux des grandes enseignes mondiales de la restauration rapide.

  • @McDonaldsFrance
  • @BurgerKingFR
  • @KFCFrance
  • @dominos_pizzafr
  • @SubwayFrance

En effet, avec les mutations des modes de consommation et l’ascension fulgurante des services de livraison, des partenariats ont vu le jour entre les grandes enseignes du snacking et les grandes sociétés de livraison comme deliveroo et uber eat.

Ces nouvelles entreprises apportent un savoir-faire qui génère un gain de temps et d’argent pour tous les protagonistes.

  • @ubereats_fr
  • @Deliveroo_FR

Désormais le snacking d’aujourd’hui ne concerne pas uniquement les établissements spécialisés en restauration. 

Le snacking est devenu un service essentiel des boulangeries. 

Les passionnés de la restauration rapide trouveront dans ces établissements des produits frais et susceptibles d’être livrés.

Les hashtags facilitent la recherche sur twitter

Pour dénicher les meilleurs événements food sur twitter, le hashtag est un outil technique très performant pour avoir toutes les dernières actualités.

Cette solution permet la recherche à la fois des établissements et des grands événements selon les mots clés. 

Le hashtag permet aussi la création des grandes campagnes publicitaires sur la toile avec le même slogan.

Il devient ainsi le dénominateur commun de toute la stratégie de la communication.

Le snacking se tourne vers une nourriture plus saine

Le snacking et la restauration rapide étaient souvent une cible de critiques des détracteurs de la “malbouffe”.

Cette nourriture souvent jugée à haut risque pour l’organisme humain ne fait pas l’unanimité pour tous ses adeptes.

Cependant, les entrepreneurs veulent attirer les consommateurs qui soutiennent la cause végane et les produits bio, notamment via des événements food sur Twitter.

De ce fait, des repas plus équilibrés sont proposés sur les cartes des établissements de restauration rapide.

La diversité des plats compte parmi les critères les plus recherchés par les clients.

Cette nouvelle démarche de commercialisation ne fait qu’accroître les revenus des restaurants et des boulangeries.

Les émissions culinaires sur twitter

Le meilleur pâtissier ou Top Chef sont des émissions culinaires très suivies en France.

Les actualités et les détails des participants et des jurés comptent parmi les événements food sur twitter les plus recherchés.

Le réseau social devient ainsi une source d’information crédible pour la twittosphère.

Twitter permet aussi la promotion des établissements culinaires, des chefs cuisiniers et de l’émission elle-même.

Chaque soir, des millions d’internautes commentent les grands événements food sur twitter.

Un contact direct avec les stars est désormais faisable par le biais des nouvelles technologies.

De plus, les réseaux sociaux permettent de déchiffrer les tendances culinaires et les intentions des consommateurs.

Ils deviennent un support d’analyse précieux pour les capitaux qui veulent investir dans la restauration.

Snack après le sport, quels aliments choisir ?

0
Un sportif en repos en train de consommer du kiwi

En salle ou en plein air, les séances de sport consomment beaucoup d’énergie et vous donnent faim.

Pourtant ce n’est pas un prétexte pour se jeter sur n’importe quoi !

Le sportif que vous êtes se doit d’être soucieux de ce qu’il mange après le sport.

N’anéantissez pas les efforts que vous avez fourni, Il faut manger de manière équilibrée et privilégier certains aliments après une bonne activité physique.

Un bon snack après le sport consiste à apporter les bons nutriments à son corps afin de se restaurer en aidant vos muscles à récupérer plus rapidement.

Boire et manger après le sport permet de compenser les pertes en eau et en sels minéraux éliminés pendant l’effort. 

L’idéal est de manger environ 30 à 45 minutes après votre séance.

C’est à ce moment que le corps entame sa phase de réparation.

Vous avez alors besoin de reconstituer les réserves de sucre qui étaient présentes dans vos muscles.

Vous devez la restaurer suffisamment pour éviter la fatigue et pour pouvoir poursuivre vos futures séances d’entraînement.

Manger après un effort permet au corps de retrouver plus rapidement ses réserves, car des enzymes spécifiques s’activent pour reconstituer ce stock de sucre (glycogène).

Pour allier santé et plaisir vous devez apprendre à bien choisir les aliments constituant votre snack après le sport.

Collation après sport: les aliments à privilégier

Vous vous demandez peut-être quoi manger après le sport.

Mais avant de répondre à cette question, sachez que boire une bonne quantité d’eau vous permet de récupérer assez rapidement.

  1. L’eau
    C’est la base : avant, pendant et après l’effort physique, buvez beaucoup d’eau.
    Vous allez réhydrater vos tissus et leur apporter les sels minéraux qui leur sont essentiels, ce qui améliorera votre récupération.
  2. La banane
    La banane regorge de sucres mais elle a un indice glycémique bas ce qui permet une libération de l’énergie pendant une longue durée.
    C’est donc un fruit parfait pour le sport d’endurance.
    La banane est moins riche en fibres que la plupart des autres fruits ce qui la rend très digeste.
    La banane est aussi une super source de potassium !
  3. Le jus d’orange
    Le jus d’orange peut faire partie de votre snack après le sport.
    Cela permet de faire le plein de vitamine C et de potassium tout en retrouvant un bon niveau d’hydratation.
    Pensez à boire un bon verre de jus d’orange naturel et bien frais après votre séance de sport.
  4. Les œufs
    Lorsque vous avez fourni de gros efforts physiques, vous devez manger des aliments riches en protéines.
    Les œufs en contiennent une source de haute qualité.
    Un œuf contient environ 10% des protéines recommandées pour un adulte.
    L’œuf fournit une protéine complète, il contient donc tous les acides aminés essentiels dont votre corps a besoin.
    Les œufs contiennent aussi de la vitamine D.
    Alors ne vous privez pas, œufs au plat, œufs brouillés et omelettes dans lesquelles vous pourrez ajouter quelques légumes et herbes fraîches finement découpés.
  5. La grenade
    Lorsque vous préparez votre snack après le sport, pensez à manger une grenade.
    Elle apporte beaucoup de micro-nutriments et est aussi très antioxydante.
    La grenade est également un bon apport de potassium, magnésium ou encore de calcium.
    Vous pouvez consommer votre grenade en jus, naturel bien sûr afin de profiter de tous les nutriments.
  6. Les myrtilles
    Faites le plein d’antioxydants et de vitamines E, C et flavonoïdes.
    En récupération, elles permettent de lutter contre les radicaux libres responsables de certains cancers et vous fournira un apport de fructose pour recharger vos batteries !
  7. Le quinoa
    Pensez à intégrer le quinoa dans votre snack après le sport
    En effet, cet aliment vous remettra sur pied avec des acides aminés essentiels pour la reconstruction des muscles et renforcera les défenses de l’organisme.
    Les fibres qu’il contient favorisent également la bonne digestion.
  8. Le kiwi
    La chair des kiwis regorge de nutriments mais aussi la peau !
    Le kiwi fournit beaucoup de vitamine C et de potassium.
    Un kiwi permet de couvrir à lui seul les besoins quotidiens en Vitamine C.
  9. La patate douce
    La patate douce est excellente pour le sportif car elle est riche : notamment en provitamine A bêta-carotène.
    On y retrouve aussi le groupe B : B1, B2, B3, B5, B6 et B9.
    Ce légume contient également de fortes concentrations de vitamine C. de magnésium et de potassium.
  10. Les oléagineux et fruits secs
    Ajoutez une poignée de fruit sec à votre snack après le sport. C’est un concentré de nutriments.
    Une poignée seulement est capable de vous apporter la dose de protéines et de glucides nécessaires à votre organisme après le sport.
    Votre développement et votre récupération musculaire sont assurés avec les fruits secs.
    En mélangeant des graines et des fruits séchés, vous combinez un apport complet : de glucides, de protéines mais aussi d’oligo-éléments, et de minéraux.
    – Oléagineux : noisettes, noix de cajou, pistaches, noix de pécan…
    – Fruits séchés : abricots, baies de goji, chips de coco, cranberries, dattes, lamelles de mangue séchée, raisins, morceaux de banane séchée, rondelles de pommes….
  11. Le saumon
    Vous souhaitez préparer votre snack après le sport?
    Apportez des protéines et une excellente source d’oméga 3 en consommant du saumon après vos efforts physiques et sportifs.
    Stabiliser les niveaux de bon cholestérol et prévenir des accidents cardiovasculaires.
    Le saumon contient des antioxydants qui permettent de protéger contre le vieillissement prématuré des cellules.
  12. L’ananas
    L’anti-inflammatoire présent dans l’ananas vous permettra de mieux récupérer après le sport.
    L’ananas contient énormément de broméline, une enzyme qui facilite la digestion et l’assimilation des protéines.
    Ce snack après le sport contient un anti-inflammatoire naturel ainsi que de la vitamine C qui accélère la réparation des muscles.
  13. L’avocat
    Il est judicieux de manger un avocat après le sport. En effet, ce fruit exotique est bourré d’Énergie, de vitamines et de bon gras (acides gras insaturés) :
    C’est un fruit contenant beaucoup d’énergie (15% de matière grasse) de bons acides gras, des fibres, des vitamines et minéraux impliqués notamment dans le métabolisme musculaire.
    De la vitamine B9, de la vitamine E et du cuivre : pour lutter contre la fatigue, pour améliorer la synthèse des acides aminés et participer au bon fonctionnement du système immunitaire.
    L’avocat est un super aliment pour le sportif
  14. Le riz
    Pensez à incorporer le riz dans votre snack après le sport. En effet, le riz contient beaucoup de vitamines, de minéraux et de fibres.
    Des nutriments qui facilite le quotidien des sportifs avec :
    La vitamine B rend disponible l’énergie pour accroître l’endurance et faciliter la récupération.
    Des minéraux qui agissent directement sur la circulation sanguine et également sur la bonne santé des os et cartilages.
    Des fibres qui facilitent le transit.
    D’autant plus que cet aliment rassasie rapidement, ce qui permet de diminuer les grignotages entre les repas.
  15. Le fromage blanc
    Il permet de varier les sources de protéines. Tout en consommant peu de glucides et assez de lipides.
    Alors profitez-en pour manger une bonne quantité après votre séance.
    Si vous aimez le sucre, remplacez-le par des fruits frais.
  16. Le poulet
    Le poulet peut faire partie de votre snack après le sport.
    Avec le blanc de poulet, vous pourrez récupérer en protéines en consommant moins de gras car c’est une viande maigre.
    Le poulet permet de restaurer vos fibres musculaires et participe à la régulation du métabolisme des protéines et des sucres grâce à ses vitamines B.
  17. Le sarrasin
    Si vous avez un mode de consommation sans gluten, le sarrasin est un allié idéal, car il n’en contient pas, il est très digeste et contient des protéines riches en acides aminés essentiels.

Mangez équilibré

L’idée derrière un snack après le sport est de fournir à l’organisme les nutriments dont il a besoin.

Lorsque l’on dit de manger équilibré c’est qu’il faut choisir ses aliments dans les différents groupes alimentaires : les fruits et les légumes,les viandes,les céréales, les champignons, les produits laitiers etc..

Il convient de remplir la moitié de l’assiette avec les légumes et le premier quart avec les céréales (blé,riz etc..) Les viandes et autres protéines doivent représenter le dernier quart.

Ces doses apportent suffisamment en glucide, protéines et lipides.

PFAS détectés dans certains emballages alimentaires, les ONG alertent

0
Burger et frites dans un emballage alimentaire contenant des PFAS

Une étude du mois de mai effectuée par des ONG européennes révèle que des PFAS ou substances per-polyfluoroalkylées ont été détectés sur un nombre impressionnant d’échantillons d’emballages alimentaires.

La plupart des emballages alimentaires et la vaisselle jetable commercialisés en Europe contient des PFAS, des substances connues pour leurs effets néfastes sur la santé.

Les ONG demandent actuellement d’exclure ces substances artificielles des utilisations liées à notre santé et à l’environnement.
Elles ont analysé des emballages alimentaires pour plats à emporter.

Ces ONG ont ciblé :

Ces analyses ont été constituées en France, en République tchèque, au Danemark, au Royaume-Uni, en Allemagne et aux Pays-Bas.

Qu’en est-il du résultat ?
Des traces de PFAS sont alors détectées dans plus de 2/3 des échantillons testés.

Les concentrations sont plus élevées dans les produits en fibre moulée. (Assiettes, bols etc. en fibre végétale)

Alors qu’annoncés comme étant des produits jetables, biodégradables et compostables.

Les PFAS en emballage

L’ampleur de l’utilisation des PFAS dans les emballages alimentaires n’avait pour l’instant ni été identifiée ni quantifiée.

Nous pouvons les retrouver dans des emballages de la vie quotidienne :

  • Les boîtes pour hamburgers 
  • Les sachets pour frites
  • Les sachets pour sandwich 
  • Les boites à pâtisseries 
  • Les boîtes de plats à emporter au restaurant 
  • Les boîtes en supermarché 
  • La vaisselle en carton

Des PFAS sont présents dans ces emballages, boites et contenants alimentaires jetables.


Ceux-ci restent pendant un long moment dans l’environnement tout comme notre corps.

Ces produits antiadhésifs et antitaches sont dangereux pour notre santé car ils sont artificiels et toxiques.

La famille des perfluorés est très utile pour l’alimentation car elle résiste à la chaleur et est imperméable.
En effet, elle possède la capacité à repousser l’eau, l’huile et les graisses, ce qui peut être très utile pour éviter les fuites et taches ou qu’une assiette en carton ne se déchire à cause de l’eau présente dans l’aliment par exemple.

Les PFAS sont utilisées dans un grand nombre de produits et de secteurs industriels :

  • Dans les mousses anti-feu 
  • Dans les poêles en téflon.
  • Dans les textiles imperméables
  • Dans les produits ménagers
  • Dans les vernis et peintures
  • Dans les pesticides
  • Dans les médicaments
  • Dans l’industrie automobile
  • Dans la transformation d’aliments
  • Dans la construction
  • Dans l’électronique
  • Dans l’ameublement
  • Dans la cosmétique

Certaines études ont démontré que les PFAS contenus dans les emballages peuvent migrer vers les aliments.

Dans un communiqué publié en 2019 il a été conclu que l’alimentation et l’eau contribuent à plus de 90% de l’exposition totale au PFAS.

Le plus surprenant a été de découvrir parmi ces objets, que ceux qui avaient les concentrations les plus élevées sont dans les nouvelles générations de contenants en fibres végétales. 

Le plus intéressant est que ces produits sont censés être biodégradables, et pourtant les PFAS même après le cycle de vie du produit et même une fois recyclés, se retrouvent dans le nouveau produit recyclé.

Avec une utilisation quotidienne de ces produits, les PFAS, s’accumulent dans l’organisme pendant des mois, qu’en est-il de ses effets sur la santé ?

PFAS dans les aliments: quel impact sur la santé ?

L’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments), a établi en septembre 2020 un seuil de sécurité pour quelques-unes de ces substances.Certains PFAS ont attiré l’attention des toxicologues pour leur toxicité.

Il a été retrouvé dans le sang et certains organes de la population des PFAS, il en est de même chez les animaux.

Pourquoi les appelle-t- on aussi les produits chimiques éternels ?

Les PFAS sont aussi surnommés les Forever Chemicals car la demi-vie de ces produits dans l’environnement et dans le corps est extrêmement longue.

Liste des effets possibles sur l’humain adulte :

  • Maladie de la thyroïde
  • Augmentation du taux de cholestérol
  • Cancer du sein
  • Complications hépatiques
  • Cancer du rein
  • Colite ulcéreuse
  • Cancer du testicule

Liste des effets possibles sur le fœtus et l’enfant :

  • Retard de développement des glandes mammaires
  • Réduction de la réponse aux vaccins
  • Petit poids de naissance
  • Facteurs d’obésité
  • Puberté précoce
  • Risques de fausse couche 
  • Diminution du nombre et mobilité des spermatozoïdes

PFAS et pollution

D’une part la nature des PFAS est très persistante, leur présence est généralisée dans les emballages alimentaires jetables qui sont produits en grande quantité,leur taux de renouvellement est ainsi très élevé.

Cette accumulation met en danger la santé humaine ainsi que la faune, et cela à long terme, entravant par conséquent la mise en place d’une économie circulaire et plus propre.

En France c’est l’UFC Que Choisir qui demande à ce que soit renforcé le contrôle des allégations environnementales, car ces produits, souvent présentés comme compostables ou biodégradables, sont en fait des polluants.

Ce qui contient des PFAS pollue l’environnement, pendant et après leur cycle de vie, avec le recyclage à partir de papier ou carton traités aux PFAS tel que les produits dit biodégradables dangereux pour l’environnement dont on a évoqué à base de fibre végétale et adjonction de PFAS.

La présence de ces produits artificiels se fait dans des emballages qui pour le plus souvent une utilisation de seulement quelques minutes comme pour les frites, les burgers et pizzas.

Tout cela produit énormément de déchets contenant ces substances toxiques, polluant l’environnement et s’accumulant tout le long de la chaîne alimentaire.

L’impact sur l’économie

Les coûts sanitaires ont été évalués pour les PFAS de 50 à 80 milliards d’€ pour l’Europe. 

En cumulant les coûts annuels au dépistage environnemental, la surveillance des contaminations, le traitement des eaux, la dépollution des sols et l’évaluation sanitaire, il est estimé que cela pourrait coûter jusqu’à 170 milliards d’euros pour l’espace économique européen.

En effet la nature des PFAS empêche la dégradation après utilisation ou rejet dans l’environnement et est susceptible de contaminer des eaux souterraines, des eaux de surface et le sol. 

L’assainissement des sites pollués est donc difficile, coûteux et technique.

Les alternatives

Les ONG demandent l’arrêt de l’utilisation des PFAS pour tout ce qui n’est pas essentiel à la santé, à la sécurité et au fonctionnement de la société.

L’utilisation qu’on en fait dans les emballages alimentaires et la vaisselle à usage unique est un des exemples dont on pourrait se passer.
L’UFC Que Choisir voit un intérêt dans la vaisselle jetable à base de pulpe végétale ou de feuilles de palmier et en papier carton pour les pailles.

Bien sur ces alternatives ont un coût, alors l’UFC Que choisir a fait une demande à l’UE d’une liste avant 2022 :

« Une liste précise des matériaux et additifs pouvant être utilisés sans danger comme substituts aux plastiques pour la vaisselle jetable ».

Les mesures possibles

Étant donné la dangerosité de certains PFAS, il est inquiétant de les voir encore autorisés dans l’industrie alimentaire.

Quelques-uns sont répertoriés et interdits mais pas encore assez pour avoir d’impact.

Les ONG pointent alors les insuffisances de la réglementation.

Pourtant depuis juillet 2020, au Danemark, l’utilisation des PFAS dans les emballages alimentaires en papier et carton a été interdite. 

Il est donc réaliste et faisable d’interdire ces composés chimiques dans l’industrie alimentaire

Contrairement à la République tchèque et au Royaume-Uni par exemple où ces composés sont présents un peu partout dans les emballages alimentaires.

Les résultats pour la France démontrent qu’il y a énormément à faire pour écarter les risques sanitaires liés aux PFAS sur le long terme.

Dans un premier temps, les citoyens peuvent inciter les entreprises à arrêter l’usage des PFAS.

Puis interpeller les sphères politiques afin d’accélérer le mouvement que les ONG ont mis en place.

En attendant, les citoyens peuvent toujours apporter leur propre récipient alimentaire réutilisable quand ils commandent à emporter.

Fast food bio : plus qu’une tendance un état d’esprit

0
Un burger à partir d’ingrédients bio

Le fast food bio, tendance inscrite dans la continuité de l’agriculture bio, de la consommation responsable et du commerce équitable, a rapidement conquis les habitudes urbaines. 

En effet, avant et après le bio, le fast food a toujours fait partie du quotidien des citadins à court de temps et surtout en mal de nourriture saine.

Et c’est en ce point précis que le fast food bio vient se positionner en solution miracle.
En effet, les acteurs du snack healthy se donnent pour objectif de révolutionner les modes de vie en promouvant une nourriture respectueuse pour la santé et l’environnement.

Fast food bio : la recette

Dans les coulisses de la préparation de plats bio, tels que le burger bio, les acteurs du fast food bio sélectionnent avec soin des ingrédients frais et bio auprès de fournisseurs locaux.

Ces ingrédients sont certifiés libres d’OGM, de produits chimiques et non congelés.

Cette certification est obtenue auprès d’organismes de contrôle agréés.

Restauration rapide bio : le modèle économique

La portée du bio en tant que produit de consommation responsable, repose sur la transparence et la viabilité de la chaîne de production.

Les acteurs du fast food bio intègrent les producteurs dans leur écosystème aussi bien à un niveau économique qu’à un niveau écologique.

Le concept « du producteur au consommateur » n’est pas nouveau en soi, sauf que le poids du fast food sur le marché de la restauration vient booster et soutenir la tendance.

Vient s’ajouter la conscience écologique des consommateurs qui va en se renforçant.

Il est aujourd’hui admis que la production et la consommation locales pèsent énormément sur les plans économiques et écologiques.

C’est dans ce contexte favorable à une généralisation des bonnes pratiques de production et de consommation, que les acteurs du fast food se posent en garant d’un modèle inclusif en termes d’agriculture bio locale.

Aussi et sur le long terme, ces mêmes acteurs du fast food bio, seront les catalyseurs de conversions agricoles réussies.

À un autre niveau d’inclusion économique et écologique, il s’agit pour les français par exemple, de promouvoir et de soutenir le développement de filières 100% françaises.

Restauration rapide bio : les bases de la viabilité

Au-delà des réflexes sains en matière de production, d’approvisionnement et de consommation, les fast food bio intègrent des bonnes pratiques à tous les niveaux.

La réduction des déchets

En tant qu’acteur de premier ordre du bio, les fast food bio s’engagent aujourd’hui à adopter les bons réflexes en matière de gestion des déchets se concrétisant en une réduction significative de la masse de détritus.

Cette gestion se concrétise par :

  • La suppression du plastique remplacé par des compostés en matière naturelle
  • La collecte de déchets, leur traitement et leur transformation en compost pour les agriculteurs
  • La suppression progressive des bouteilles en plastique

Le recyclage

Dans la continuité de la gestion durable des déchets, le recyclage vient s’ajouter aux bonnes pratiques écoresponsables. 

Certains fast food bio ont en effet opté pour le recyclage de mobilier.

Ce recyclage de mobilier consiste le plus souvent à nicher des meubles au lieu de commander de nouveaux auprès de fournisseurs.

L’humain au coeur de l’aventure

Comme pour toute aventure entrepreneuriale moderne, le capital humain fait partie des plus grandes richesses d’une entreprise. 

Cet engagement humain se concrétise par la création de centrales d’achats se développant grâce à la collaboration entre les producteurs et les agriculteurs.

Ainsi, outre la portée humaine de cet engagement, la chaîne d’approvisionnement de fast food bio devient pérenne en assurant la continuité des activités de bout en bout. 

Avec pour leitmotiv, l’économie responsable et l’entreprenariat durable, le capital humain est valorisé et impliqué au niveau de tous les maillons de la chaîne de production créant ainsi un cercle vertueux et profitable à tous.

Restauration rapide bio : à chacun sa touche

Dans l’aventure du fast food bio, chaque acteur contribue à sa manière au développement de ce même concept qu’est le bio de la restauration rapide tout en respectant les bases fondatrices de cette aventure gourmande. 

Nous avons sélectionné quelques exemples en résumant de manière assez exhaustive leur mode de fonctionnement.

Restauration rapide bio : les frenchies

Férus de nouvelles saveurs, le pays de la gastronomie par excellence est un fin gourmet qui aime l’originalité. 

Pour répondre à ses désirs d’excellence, la France voit des enseignes de fast food bio mettre en avant les produits locaux tout en se permettant quelques fantaisies étrangères.

Les cartes sont évidemment saisonnières en mettant en avant les fruits et légumes de saison.

Restauration rapide bio belge : variété, self-service et à emporter

L’une des plus grandes enseignes belges de fast food a choisi de respecter les codes des chaînes de fast food bio en termes de décoration uniformisée et épurée mais avec des matériaux naturels. 

Par ailleurs, la chaîne sert ses clients sur place tout en mettant à leur disposition un self-service.

On en vient maintenant à la partie la plus importante qu’est la carte de plats. 

Avec pour slogan « naturels, frais et prêts à consommer », le citadin peut, entre deux rendez-vous déguster des salades composées, des sandwichs, des soupes mais aussi des classiques comme la quiche et bien sûr des fruits et pâtisseries healthy.
La chaîne belge de fast food bio a vu son succès couronné par l’ouverture de plusieurs restaurants en France.

Restauration rapide bio : les conversions

Dans le rayon de la restauration rapide haut de gamme, la tendance est aux conversions.

Des conversions balbutiantes avec quelques produits bio sur la carte mais des emballages écologiques ou éco-friendly. 

Outre cette différenciation en termes de clientèle ciblée, l’heure est à l’expansion avec des ambitions de s’installer sur les aires d’autoroute et les aéroports.

Fast food bio : les grandes enseignes à l’heure du bio

Les grandes enseignes de fast food que l’on ne présente plus, sont évidemment en veille quant aux nouvelles tendances.

Et si certaines ajoutent un plat ou deux à la carte, toutes sont prêtes à embrasser la tendance bio quitte à développer leur propre filière d’approvisionnement en produits bio.

Conclusion

Loin d’être une simple mode de citadins en mal de nouveautés, le fast food bio vient enrichir et soutenir un mode de consommation responsable à tous les niveaux.

Il s’agit en effet de permettre au consommateur de manger sain et de viabiliser des modes de production équitables et écoresponsables.

Snack du futur : les habitudes en matière de snacking changent

0
Une imprimante alimentaire 3D en train de fabriquer un burger

L’être humain grignote quatre fois plus qu’il y a dix ans, selon une nouvelle étude de consommation.

Ce qui offre une opportunité précieuse pour l’industrie agroalimentaire de tirer parti de cette tendance en créant des options de snacking plus saines.

Ce rapport révèle qu’au cours de la dernière décennie, le grignotage a augmenté de plus de 400 pour cent en termes de fréquence et de valeur monétaire.

L’étude a également indiqué que les consommateurs ont maintenant une meilleure connaissance et des attentes plus grandes sur la valeur nutritionnelle de leurs aliments qu’il y a dix ans, ce qui a créé des débouchés pour des collations saines et conviviales.

Tout naturellement, le snack du futur sera à l’image des choix des consommateurs, mais aussi de l’évolution technologique.

Les collations saines ou le healthy snacking

Nous devons faire face aux faits : tout le monde est presque devenu un grignoteur.

Du snacking au fast food, en passant par les plats pré-emballés sans oublier l’effet refroidissement d’une bonne glace à la plage, en été.

Manger peu a souvent été le moyen de consommer dans les climats chauds depuis la nuit des temps car personne ne veut se gaver inconfortablement et passer une journée étouffante.

Nos habitudes de grignotage, cependant, changent. En février 2020, une enquête a rapporté que neuf personnes sur dix mangent des collations emballées chaque semaine.

Bien qu’il y ait eu une baisse significative des collations sucrées, le snacking salé règne en maître, représentant environ 66 pour cent du marché.

La catégorie qui est en forte croissance, cependant, est celle du snacking sain healthy.

Grâce à la prise de conscience des consommateurs des méfaits de la malbouffe, le snack du futur sera évidemment tourné vers les produits sains et bio.

D’ailleurs, les chiffres montrent une augmentation de 3,2% au cours des dix dernières années, 54,7% des personnes interrogées affirmant manger des collations saines.

En comparaison, la popularité des biscuits sucrés a diminué de 8,2% au cours de la même période.

Snacking et timing

Alors, parlons du snack du futur, car quand grignoter et quoi manger est la tendance à venir. Voici quelques-unes de nos façons préférées de préparer notre collation.

Un snacking après l’école

Souvent nous ne savons pas quoi offrir à notre enfant comme goûter. Nous ne voulons pas leur offrir un snacking trop copieux après l’école car nous voulons toujours que les enfants mangent bien pour le dîner. Il n’y a rien de plus frustrant pour les parents que des assiettes pleines à la fin d’un repas.

Alors pourquoi ne pas essayer un snacking plus léger et plus sain.

Collation après l’entraînement

Après l’entraînement, vous aurez alors sûrement besoin de protéines et vous n’allez surement pas vous ruer sur un burger.

Si vous préférez ne pas emprunter la voie des boissons protéinées non plus, essayez de grignoter un snaking avec des aliments naturellement riches en protéines comme la poitrine de poulet, des noix ou, bien sûr, la célèbre omelette au blanc d’œuf.

Le coup de barre de 15h

Une sérieuse sensation de faim entre 15h et 15h30 ? tous les jours ? Plutôt que de tomber facilement dans la malbouffe, pourquoi ne pas manger quelque chose de savoureux et healthy.

D’ailleurs, c’est ce que prônent les leaders du snack du futur.

Consommer une collation saine vous permettra, à vous, à votre famille ou à vos collègues de continuer votre travail en éliminant la sensation de faim.

Une petite part de snacking consommée avec modération, ne fera jamais de mal à personne.

À l’Heure de l’apéritif

Envie de dîner, mais c’est encore tôt. Les Italiens ont pensé à une solution il y a des siècles, et ça s’appelle l’apéritif.

Fondamentalement, ce sont des boissons fraîches et des collations salées en début de soirée, idéalement accompagnées d’un coucher de soleil orange et en excellente compagnie à vos côtés.

Le choix évident à côté des boissons, est un snack salé, des noix de cajou ou des olives dénoyautés pour aiguiser votre appétit.

Snack de futur: que faire après le souper

De nos jours, avant de vous coucher, c’est une bonne idée d’éviter de manger quelque chose de trop gras et trop lourd pour le corps, afin de ne pas passer les huit prochaines heures à essayer de le digérer.

Malheureusement, cela signifie moins de choses comme le fromage et le chocolat, et plus d’aliments simples.

Un petit snacking au poulet et au miel ou au soja, vous comblera avant le coucher, satisfaisant cette envie de grignoter.

Le snacking et les habitudes alimentaires en chiffre

Les principales conclusions du rapport sont les suivantes :

  • Les grignoteurs ont tendance à être des créateurs d’habitude, 70% des adultes déclarant qu’ils ont tendance à grignoter à la même heure chaque jour. Ce nombre est constant d’une génération à l’autre.
  • 60% grignotent le matin, 64% l’après-midi et 50% le soir.
  • Pour plus de 8 personnes sur 10, la commodité (88%) et la qualité élevée (83%) sont parmi les principaux facteurs ayant une incidence sur le choix du snacking.
  • 63% des grignoteurs disent que «certains de mes plus beaux souvenirs d’enfance incluent le partage d’un snacking avec mes parents», et 67% admettent que grignoter ces mêmes aliments continue de les rendre nostalgiques aujourd’hui. Beaucoup disent qu’ils recherchent leurs collations préférées de leur enfance lorsqu’ils rendent visite à leurs parents.
  • Le rôle que joue la nourriture dans la santé et le bien-être est de plus en plus une préoccupation majeure des consommateurs du monde entier. Les gens considèrent plus souvent comment les snacking affectent leur bien-être émotionnel, ainsi que leur santé physique.

Le snack du futur sera bel et bien influencé par ces statistiques.

D’ailleurs, c’est ce que confirment les participants du Congrès du Snacking qui se déroule chaque année en France.

Covid-19 entraîne un changement dans les habitudes de grignotage

Les gens recherchent activement des alternatives de collations plus saines à la suite de la crise de Covid-19.

La recherche a étudié les habitudes d’achat en deux mois à partir de mars 2020.

Le résultat a montré que si 66 pour cent des gens achetaient des snacking salés pendant cette période, il y avait une augmentation significative des commandes de collations saines, qui représentaient 54,7 pour cent des ventes totales de snacking emballés.

Alors que la fréquence du snacking a augmenté et que l’intérêt pour le végan a pris de l’ampleur, la demande pour des options de snacking plus saines et à base de légumes a augmenté.

Les ventes ont augmenté de plus de 80% au cours des six derniers mois, car de plus en plus de personnes recherchaient des options plus saines ainsi que des alternatives à base de légumes.

Bien que les consommateurs jettent leur dévolu sur les collations saines, le snack du futur ne se limitera pas à des aliments nutritifs et bio.

La digitalisation, la cause écologique, l’imprimante 3D alimentaire, le click and collect influenceront également l’industrie de grignotage.

Le snack healthy: quand manger rime enfin avec santé!

0
Idée de snack healthy: pain céréales, fruits, légumes, lait, etc.

Le snack healthy: quand manger rime enfin avec santé!

À l’heure où les journées de 24h ne suffisent plus à boucler notre programme journalier, les repas sur le pouce nous facilitent grandement la tâche.

Dans cette course effrénée contre la montre, le snack healthy semble être un bon compromis entre gain de temps et repas équilibré.

En effet, la tendance est bien au snacking healthy. Exit les repas nomades trop gras, trop sucrés, trop salés…

Place aux produits de fast-food sains, nutritifs et bourrés d’originalité à emporter partout!

Vous l’aurez bien compris, le consommateur cherche aujourd’hui à consommer, sur le tas, des aliments bons pour la santé où qu’il se trouve : au travail, en voiture, en bus ou tout simplement en faisant du shopping.

Les grandes marques surfent sur la tendance du good snacking!

Le snack healthy est une aubaine pour les marques qui cherchent à se réinventer pour s’adapter aux nouvelles habitudes alimentaires saines des consommateurs.

En effet, depuis son arrivée dans les années 2000, la restauration rapide ne cesse d’évoluer pour répondre à des tendances de consommation de plus en plus exigeantes.

À l’époque, il était inconcevable de parler de snack healthy.

En effet, le snacking réputé longtemps comme un simple pique-nique, où les chips et les sandwichs basics à base de jambon-beurre, se refont une réputation au profit d’une restauration nomade plus saine et nutritive.

C’est pourquoi les marques sautent sur l’occasion en proposant des recettes de fast-food healthy et originales.

À travers une offre de produits bio, de labels, de “sans ”, de vegan, par exemple, leur volonté est clairement affichée : redonner confiance en leur marque et véhiculer une image de produits, certes industriels, mais en accord avec une consommation plus nutritionnelle.

En s’orientant vers cette voie, les grandes marques élaborent une stratégie orientée vers un snack healthy qui conquiert de plus en plus de personnes soucieuses des méfaits de l’alimentation sur la santé.

Bite UK Snacks est un exemple parmi tant d’autres de ces entreprises qui surfent sur la tendance des collations santé.

Ils créent ainsi une gamme de produits uniques “Pure Bites” faible en calories et convenant aux consommateurs sensibles aux intolérances et aux allergies alimentaires.

Ces références sont composées de produits atypiques, tels que des grappes de riz soufflées aux bleuets et aux canneberges, des grappes de noix chaudes et épicées et des grappes de noix de coco croquantes à la fraise.

Ainsi, les industriels élargissent leur gamme de produits pour rendre le snacking encore plus agréable pour le consommateur.

Ce dernier peut, à présent, et sans aucune culpabilité, faire le choix du grignotage en penchant pour le snack healthy.

Le nutri-score pour guider le consommateur à mieux choisir ses produits

Depuis le 21 février 2019, la présence d’une échelle permettant un classement de A à E des produits en fonction de leurs qualités nutritionnelles est rendu obligatoire sur chaque emballage alimentaire.

Ce nutri-score à l’avantage d’aiguiller les consommateurs vers un choix de consommation plus réfléchis.

Effectivement, face à une offre de produits de plus en plus large et complexe, les clients ont du mal à s’y retrouver.

C’est pourquoi, le logo nutri-score, facilement reconnaissable avec ses couleurs vives, permet aux consommateurs de s’orienter vers des produits meilleurs pour la santé.

Par la même occasion, ce label de snack healthy pousse les industriels et les distributeurs à proposer des produits plus qualitatifs.

Depuis quelques années, la révolution du snack healthy est bel et bien lancée et le consommateur soutient cette démarche en se tournant vers une alimentation rapide et nomade plus équilibrée.

Des recettes de snack santé plus originales les unes que les autres

Dans toute cette effervescence du snack healthy, certaines recettes surprenantes avec parfois des ingrédients improbables, tirent leur épingle du jeu et séduisent de plus en plus de consommateurs.

La tendance muesli ou granola

Certains l’appellent “granola” d’autres “muesli”, ce snack sucré est une excellente recette pour le petit déjeuner mais également pour les encas de la journée.

Les éléments constitutifs de ce snack healthy sont flexibles au gré des envies mais la base reste tout de même identique à savoir : flocon d’avoine, fruits à coque, miel, huile et sucre.

Ces aliments en font une recette complète et nutritive à volonté.

Le fait maison est d’ailleurs l’occasion de diminuer les quantités de sucre habituellement présentes dans un granola industriel.

Il permet aussi d’incorporer des graines diverses et variées (graines de lin, de tournesol, de sésame, de chia…) mais également tout un tas de fruits secs (banane, mangue, raisin, cranberries…).

Les adeptes du muesli le consomment volontiers dans un bol de lait bien frais ou un yaourt à la grecque par exemple.

Ce snack healthy forme un vrai produit gourmand pour le petit-déjeuner sans oeufs, sans produits laitiers (pour ceux qui le préfèrent sans!), vegan et végétarien.

De quoi mettre tout le monde d’accord, ou presque, sur les bienfaits nutritifs de cette formule.

L’alliance du sucré-salé

Il existe une multitude de snack healthy qui propose une rencontre entre snacking sucré et snacking salé.

S’inscrivant dans la mouvance healthy, l’ alliance du sucré-salé forme une harmonie de saveurs très surprenantes et goûteuses en bouche.

Une association de saveurs très appréciée par les amoureux de la gastronomie atypique.

Parmi ces recettes, nous pouvons trouver les fameux plateaux fromages qui proposent des biscuits au blé complet par exemple, sur lesquels on superpose des fines couches de fromage et de fruits frais (raisin, amande, kiwi…) ou de raisins secs.

Ce fast-food diététique est une bonne alternative aux habituels apéro de chips et de produits gras et salés en tout genre.

Snack healthy, les brochettes de sucré-salé sont également un excellent apport d’énergie grâce aux protéines qu’elles contiennent.

Il s’agit d’alterner un morceau de fromage et un autre de fruits et le tour est joué.

Une idée de recette simple comme bonjour qui ravira vos papilles et vous apportera du punch à votre journée.

Les petites bouchées en forme de pirogue sont particulièrement appréciées.

Elles se composent de purée de fruits à coque étalée sur des légumes crus tels que la carotte, concombre ou encore du céleri et agrémentés d’amandes, de noix de cajou ou autres.

Ces encas sont faciles à transporter et se consomment à tout heure de la journée pour recharger les batteries.

Les bols à emporter

Si vous souhaitez profiter de collations saines et à portée de main, ces petites recettes pleines de simplicité sont faites pour vous.

Snack healthy, les pots à base de quinoa, à transporter dans leur sac, séduisent de plus en plus de consommateurs.

Grillé avec du miel, du sucre ou du sirop d’érable, le quinoa se grignote facilement au détour d’une pause.

Par ailleurs, le quinoa a le vent en poupe ces dernières années pour sa richesse en fibre et ses propriétés sur le transit et les maladies cardiovasculaires, le diabète et certains cancers.

Autre recette de snack santé, les récipients de graines de chia trempées dans du lait d’amandes que vous pouvez également transporter et déguster à tout moment.

Une idée de goûter surprenante qui apporte des bienfaits innombrables sur la santé.

En effet, cet aliment originaire du Mexique est non seulement riche en calcium, fer et magnésium mais il est aussi un excellent anti-oxydant.

N’hésitez pas à laisser libre court à votre imagination en testant des recettes de snack healthy rapides et originales et à les emporter avec vous pour combler vos petites faims ou composer vos repas nomades.

L’important est de choisir des aliments qui apporteront les propriétés nutritionnelles dont votre corps a besoin pour être au top de sa forme au quotidien.

Il ne faut pas perdre de vue que le snack healthy forme aussi un pas de plus vers une restauration écologique et durable.

Le Congrès du Snacking prévu le 29 juin 2021

0
Le Congrès du Snacking en France

C’est avec un enthousiasme flagrant que la 11e édition du Congrès du Snacking en date du 29 juin 2021 se déroulera au Pavillon Royal.

Ce rendez-vous lancé par le magazine France Snacking est très attendu par les professionnels de la restauration rapide et itinérante y voyant par là une opportunité de reprendre leur activité sous de meilleurs auspices.

Ayant créé le Congrès du Snacking, France Snacking est un magazine bimestriel destiné à l’information des nouvelles tendances snacking, à savoir:

  • Les sandwicheries
  • Les fast-foods
  • Les boulangeries
  • Les chefs de rayon hyper-supermarchés
  • Les stations-services, des cinémas
  • Les campings
  • Les kiosques de gare
  • Les professionnels de la distribution automatique

Lors du Congrès du Snacking, le bilan de la filière sera au cœur de toutes les préoccupations en tirant les conséquences et les impacts de la pandémie du COVID-19.

Mais c’est aussi l’occasion de redonner de l’espoir aux professionnels en mettant en exergue les nouvelles approches du métier en constante évolution et de mettre à l’honneur la tendance du snacking pour 2021.

La présence de grands groupes et d’enseignes renommées permettra de tirer profits de leurs expériences.

Un programme varié autour de thèmes fondamentaux

Bien sûr que le post-COVID-19 est un sujet qui préoccupe l’ensemble des professionnels du snacking. Il semble primordial d’orienter les thématiques du Congrès du Snacking, autour de l’impact de la pandémie sur le secteur de la restauration rapide et nomade.

En effet, les thèmes principaux seront abordés tels que:

> Le post COVID-19 pour :

> Les résultats d’études pour :

  • Les tendances des consommateurs
  • Le secteur CHR
  • La stratégie des restaurateurs…

> Les solutions pour se positionner sur tous les canaux

> La façon de repenser la filière

> L’emballage alimentaire et le recyclage

Cette liste n’est qu’un avant-goût des différents sujets qui y seront traités lors du Congrès du Snacking, pour apaiser la tension et espérer une approche plus sereine pour l’avenir de la filière.

Une journée de conférence prometteuse

Le Congrès du Snacking est souvent une occasion particulière pour ce secteur dynamique de mettre en exergue la dynamique des évolutions de l’alimentation du fast-food et autres afin d‘envisager la donne pour la suite des évènements.

L’échange de compétences et d’expériences est primordial pour valoriser l’image de la restauration rapide et nomade. C’est pourquoi, le Congrès du Snacking c’est le rendez-vous de:

  • De professionnels du snacking.

La participation de représentants de tous métiers confondus (des boulangers, des fournisseurs, des restaurateurs, de professionnels d’ensembles décoratifs, de responsables de distributeurs…) et ayant une expérience confirmée permettra un retour d’acquis très utile à l’ensemble des participants.

  • D’un pôle d’experts.

Leur intervention au Congrès du Snacking est capitale pour déchiffrer les résultats d’études effectués au cours de l’année et de l’année précédente. Une manière supplémentaire de mettre en avant les transformations du secteur et les attentes qui en découlent côté consommateur.

  • D’enseignes populaires et de groupes de grands noms.

Leur contribution est une aubaine afin de partager leur expérience en termes de stratégie liée à la transparence, la proximité et la sécurité pour le secteur du snacking.

Elle sera aussi profitable pour communiquer sur leurs connaissances en ce qui concerne les consommateurs notamment pour leur consommation alimentaire, leurs habitudes et leurs comportements d’achats par exemple.

Autant dire que le Congrès du Snacking prévu le 29 juin 2021 est la date à ne pas manquer pour tirer un bilan chiffré de la profession mais aussi envisager un avenir encore meilleur grâce à des échanges et des débats constructifs et encadrés par des professionnels.

Par ailleurs, les nouvelles approches numériques pour digitaliser son commerce est une thématique qui sera développée en détails durant cette assemblée du 29 juin 2021.

Une panoplie d’intervenants

Comme annoncé ci-dessus, l’appui de spécialistes dans le domaine de la restauration nomade et rapide est de mise pour cette 11ème édition du Congrès du Snacking.

Ils viendront exposer leurs expériences en partageant les aléas du secteur mais surtout aider les participants à tirer les conséquences d’un domaine en évolution permanente.

Leur retour d’expérience est favorable pour aider les congressistes à prendre le meilleurs de leurs conseils et pour les appliquer à leur cœur de métier.

Le Congrès du Snacking est l’occasion également, pour eux, d’entretenir des relations d’entraide en communiquant sur un métier commun à tous.

Le sentiment d’appartenance est d’autant plus renforcé par l’ensemble des participants. Un sentiment d’appartenance nécessaire en ces temps difficiles pour envisager un meilleur avenir à ce secteur fragilisé.

En effet, l’intérêt du Congrès du Snacking est de repartir avec des idées innovantes à adapter à leur commerce de restauration rapide et itinérante.

Le consommateur final reste une priorité pour l’ensemble du secteur du snacking. Il est important de se concentrer sur leurs habitudes en termes de nouvelles consommations de manière, le cas échéant, à se moderniser dans les plus brefs délais.

L’enjeu est conséquent pour ce secteur qui su tirer ses épingles du jeu de la crise pandémique de 2020. On aurait pu penser le contraire mais c’était sans compter sur la motivation des consommateurs amoureux du snacking qui ont boosté les ventes.

Ceci a permis au secteur de la restauration rapide et itinérante d’être le seul à enregistrer une augmentation de ses parts de marchés sur l’année 2020.

Le Congrès du Snacking prévu le 29 juin 2021 tombe à pic pour dynamiser davantage la restauration rapide et nomade.

Avec la participation, entres autres, de:

Voici une liste non exhaustive des intervenants au Congrès du Snacking:

  • Emmanuel AUBERGER, Fondateur, UZAJE
  • Isabelle BERNARDOT, Managing Director, KELLYDELI (SUSHI DAILY)
  • Maria BERTOCH, Foodservice Industry Expert, THE NPD GROUP
  • Maurizio BIONDI, C.E.O., BIG FERNAND
  • François BLOUIN, Fondateur, FOOD SERVICE VISION
  • Maxime BUHLER, Co-fondateur, POKAWA
  • Clément BENOÎT, Co-fondateur, NOT SO DARK
  • Adrien DE SCHOMPRE, Co-fondateur, SMART KITCHEN
  • Philippe GOETZMANN, Président, PHILIPPE GOETZMANN &, Conférencier
  • Yves HECKER, Fondateur, LES BURGERS DE PAPA
  • Philippe HOUPERT, Directeur général, ENODIS
  • Noman KOLTON, Fondateur, STREET BKK
  • Laurent LEMARCHAND, Directeur associé, MB PACK
  • Rémy LUCAS, Fondateur, CATE MARKETING
  • Marie-Pierre MEMBRIVES, Fondatrice, TASTEBUDS
  • Nicolas NOUCHI, Global Market Research, CHD EXPERT
  • Aurélie PLEDE, Directeur des solutions O.O.H., KANTAR WORLDPANEL
  • Sarah PRINCEN, C.E.O., GROUPE BIG MAMMA
  • Lydia RABINE, Strategic Insight Manager, KANTAR WORLDPANEL
  • Phil RICHARDSON, Fondateur, LOUVINE
  • Melvina SARFATI EL GRABLY, Directrice générale, DELIVEROO FRANCE
  • Anton SOULIER, Fondateur, TASTER
  • METRO
  • PEPSICO

À l’issue du Congrès du Snacking, les professionnels pourront envisager d’autres axes de réflexion concernant la crise sanitaire.

Meilleur kebab Paris – Autour du Snacking

0
Un snackeur proposant du Kebab

Les meilleurs Kebabs de Paris

La commercialisation du kebab en France a commencé au début des années 1990. Aujourd’hui les français et en particulier les parisiens ont un goût prononcé pour ce fast-food. Mais où se trouvent les meilleurs Kebabs de Paris? 

Bien souvent le kebab est assimilé à la Turquie. Ses origines ottomanes peuvent justifier cette impression. Pourtant ce repas populaire est répandu dans d’autres pays du moyen orient et même dans les pays du nord de l’Afrique.

C’est par la porte de l’Allemagne que le kebab a fait son entrée sur le territoire européen dans les années 1970. Cette entrée s’explique par la présence d’une grande communauté d’origine turque sur les terres germaniques.

Des ingrédients disponibles toute l’année

En quête de nouvelles expériences culinaires? Vous faites éventuellement partie des personnes qui tapent la requête “les meilleurs kebabs de Paris” assez souvent sur leurs smartphones.

Sachez alors que le kebab se base essentiellement sur les viandes selon le choix du client:

  • Boeuf 
  • Veau 
  • Dinde 
  • Agneau 

Les légumes et les sauces sont aussi des éléments importants dans la composition d’un Kebab. Sans oublier bien évidemment les frites.

Pour un sandwich ou un plat, le kebab est disponible toute l’année. Une particularité par rapport à d’autres repas condamnés à l’usage de matières premières saisonnières.

Le kebab, le rival des autres produits de la restauration rapide

Avant de vous divulguer où se trouvent les meilleurs kebabs de Paris, sachez qu’aujourd’hui, le kebab est devenu l’un des produits phares de la restauration rapide dans le monde entier et notamment en France. La fameuse rôtisserie à la verticale est de nos jours un repas très convoitée.

Cette passion pour le kebab est partagée surtout par les jeunes. La popularité naissante du Kebab a intimidé les plus grandes enseignes de la restauration rapide. 

Ce nouvel invité est aujourd’hui un acteur majeur de cette niche de marché avec des ventes en hausse permanente. 

Un repas consistant, rapide et à coût réduit sont les atouts qui font la notoriété du kebab auprès de ses clients et de ses concurrents.

Les meilleurs kebabs à Paris

La capitale parisienne accueille aujourd’hui plusieurs enseignes célèbres de kebab qui veulent attirer une clientèle en forte croissance. Les entrepreneurs sont convaincus que ce marché aura une marge de progression rapide dans les années à venir.

Contrairement aux restaurants classiques, l’aménagement de ce genre de commerces est moins coûteux pour les professionnels. Dans le même sillage, ouvrir une franchise de kebab sur Paris est une alternative pour les restaurateurs qui veulent se lancer dans ce domaine. 

Au XVIIe arrondissement de Paris, le restaurant Bodrum est une adresse de prédilection pour les adeptes de cet art culinaire. Grâce à un passage sur TF1 en 2011, ce restaurant est devenu la mecque du kebab à Paris.

Désormais, plusieurs établissements à Paris proposent le kebab comme spécialité culinaire. De quoi compenser une demande qui ne cesse d’augmenter pour le kebab.

Voilà pourquoi nous avons choisi quelques adresses indispensables pour vous aider à profiter des meilleurs kebabs à Paris.

Bodrum Batignolles

45 rue des Batignolles – 17e

Métro Rome ou La Fourche

GEMÜSE

Situé au 61 Rue Ramey, 75018, GEMÜSE vous propose l’un des meilleurs kebabs de Paris

Sürpriz

110, rue Oberkampf – 11e

Urfa Durum

11 rue du Faubourg saint Denis – 10e

Métro Château d’Eau

Kill Bill

41, rue Mouraud – 20e

Métro Porte de Montreuil

Gül

228 boulevard Voltaire, Paris 11

Grillé

15, rue Saint-Augustin

Ozlem

57 rue des Petites Ecuries, Paris 10

Vous pouvez désormais déguster l’un des meilleurs kebabs de Paris chez le snack Ozlem.

Snacking et gastronomie, un mélange de genres

0
Moulinils sandwich

Snacking et gastronomie, un mélange de genres

Les raisons du rapprochement entre le snacking et la gastronomie

Le snacking est un marché de niche très populaire dans le monde et notamment en France.

Les jeunes en particulier préfèrent ce type de restauration pour des raisons économiques et pour la rapidité des repas.

En effet, la fermeture des restaurants est la première cause qui a facilité ce rapprochement entre snacking et gastronomie classique.

De plus, l’explosion de la vente à emporter et de la livraison ont incité les entrepreneurs et les chefs de la restauration classique à s’orienter vers ce nouveau projet notamment après l’avènement de la pandémie. 

C’était plutôt une obligation et non pas un choix après la dégringolade des ventes. Ce fut une année difficile pour tous les restaurateurs. Voilà pourquoi il fallait trouver des solutions innovantes pour amortir les pertes.

Le snacking gastronomique, un nouveau concept de restauration

Fabrice Idiart compte parmi les chefs étoilés qui ont eu l’idée de génie de convertir leur registre culinaire classique aux nouveaux concepts de restauration.

Une manière de garder l’activité sous les restrictions imposées par la crise sanitaire.

Le sandwich baptisé “moulinils” est l’une des réalisations qui corroborent cette idée. 

Le snacking est une tendance alimentaire qui se conforme aux règles de la livraison et de la mobilité.

Ces deux facteurs essentiels facilitent la majorité des transactions dans le contexte pandémique actuel. 
Fabrice Idiart a trouvé ainsi la parade sur plusieurs créations qui forment une conjonction de genres culinaires, telle que celle : snacking et gastronomie

Le sandwich “Moulinils”, les ingrédients

Les ingrédients de cette création inédite :

  • pain brioché
  • 2 Crabes 
  • des oeufs
  • 1 carotte
  • vin blanc
  • huile du moulin d’alotz
  • des épices
  • gingembre en poudre

Le chef cuisinier garde certainement sa recette secrète de chef pour son produit. Il nous livre quand même quelques détails sur la préparation qui concernent essentiellement la préparation des crabes.

Snacking et gastronomie, un tandem prometteur

Si l’alliance entre snacking et gastronomie classique était causée par la crise sanitaire, plusieurs spécialistes sont convaincus que ce lien pourrait se développer dans le futur.

En effet, l’émergence d’une nouvelle clientèle passionnée des repas faits maison s’inscrit dans cette mouvance.

De plus, la digitalisation massive des restaurants facilite le recours à la livraison et la vente à emporter.

Outre le mélange snacking et gastronomie, la progression rapide de ce processus permettra aux restaurateurs de proposer une variété de services dans les années à venir profitant des nouvelles solutions technologiques.

Les restaurants hybrides, les Dark Kitchen, les food court sont de nouveaux concepts de restauration liés de près à cette révolution numérique dans le domaine. 

Les grandes enseignes de la restauration rapide commencent à s’intéresser aussi à la gastronomie classique.

Cependant, les prix exorbitants proposés par la gastronomie classique étaient toujours un obstacle pour une commercialisation plus fluide.

Toutes ces mutations génèrent plus de choix pour le consommateur et une réduction de coûts.

Au grand bonheur des plus gourmands !

182FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0SuiveursSuivre

LE PLUS POPULAIRE