Accueil Snacking et Écologie 6 conseils pour proposer un service de vente à emporter dans votre...

6 conseils pour proposer un service de vente à emporter dans votre resto

33
0
vente à emporter

Afin de maintenir le bon déroulement de leurs activités pendant la période de la pandémie de COVID-19, les restaurants doivent s’adapter et trouver des solutions pour survivre à la crise. La vente à emporter est l’une des stratégies de vente qui a énormément aidé les restaurateurs à empêcher leurs projets de tomber en faillite. Voici 6 conseils utiles pour proposer un service de vente à emporter et de livraison dans votre restaurant.

Conseil N°1 : proposer une offre pertinente

Avant de lancer votre activité de vente à emporter et de livraison, on vous conseille de définir une offre adaptée aux besoins de vos clients et de l’adapter à ce type de service. 

La sélection des plats à servir doit tenir compte de quelques points essentiels, tels que votre emplacement, la demande des clients, votre savoir-faire, les spécificités des plats et bien évidemment vos aptitudes en matière d’organisation et de production. 

Pour adapter votre carte de menu aux besoins de votre clientèle, vous devez travailler sur trois points cruciaux :

  1. La longueur de la carte : les cartes de menu trop longues ne sont pas attractives pour les clients d’un restaurant. C’est pourquoi, il est conseillé de lister un nombre limité de recettes simples à réaliser, à base d’ingrédients frais et de saison.
  2. La rotation des plats : il est conseillé de renouveler les recettes de temps en temps. C’est une bonne idée pour proposer des produits de saison et combler les exigences des clients.
  3. Une carte tout en relief : il est important de montrer votre créativité tant en préparation des recettes que dans le choix d’ingrédients. Une carte de menu doit être attractive et donner envie aux clients de manger.

Conseil N°2 : estimer les coûts de vente du restaurant

Pour que votre activité de vente à emporter soit rentable, il est important d’estimer au préalable les coûts de vente. En général, le coût des ingrédients d’un plat représente environ 40 % de sa valeur totale. 

La méthode, nommée le coefficient multiplicateur, consiste à multiplier le coefficient multiplicateur par le coût matière d’un plat, ce qui permet d’obtenir le prix de vente final ( coefficient multiplicateur X coût matière du plat = prix de vente final).

La vente à emporter requiert, en effet, moins de charges de personnel. Toutefois, elle permet d’augmenter les charges d’emballage alimentaire. S’il vous est compliqué d’estimer les charges du personnel, il est conseillé, dans ce cas, d’ajouter le coût des emballages au coût matière du plat et soustraire le coefficient multiplicateur initialement appliqué au service à table. 

La marge brute obtenue doit être suffisante pour couvrir les autres charges de votre établissement (loyer, main d’œuvre, …). Généralement, les restaurateurs visent un taux de marge de plus ou moins 70% sur les denrées alimentaires et de moins de 75% sur la vente de boissons. Alors, pour calculer la marge brute de vos coûts de vente, il vous suffit de soustraire le coût de la matière du prix de vente.

Conseil N°3 : créer un packaging adapté à cette activité

Comment assurer le bon déroulement des activités d’un restaurant tout en proposant un service de vente à emporter ? Quelles sont les meilleures solutions d’emballage pour minimiser l’utilisation du plastique ? 

Vous devez vous poser ce genre de questions avant de réaliser le choix de packaging de vos plats à emporter. En effet, l’emballage de produits est indispensable pour mettre en valeur ces derniers et optimiser les ventes de votre restaurant.   Dans le cadre de responsabilité écologique et de réalisation des économies, il est conseillé d’opter pour des emballages snacking écologiques, des emballages alimentaires sans plastique, des sachets alimentaires écologiques, des emballages biodégradables, ou des packagings alimentaires conçus avec des matériaux renouvelables.

Conseil N°4 : sécuriser la livraison et la remise de commande

La prise des commandes des plats à livrer se fait généralement à distance : par téléphone, en ligne sur votre site web, ou à travers une plateforme de livraison, telle que UberEats, Deliveroo, Just Eat, etc. 

L’équipe de votre restaurant doit être vigilante en ce qui concerne la remise des commandes. Il faut prévoir un endroit spécifique pour la récupération des commandes pour assurer une remise de la commande en respectant la distanciation sociale.  

Il faut également veiller à ce que la procédure de la livraison sans contact soit bien respectée par les livreurs. En effet, le gouvernement avait publié en mars 2021 un guide expliquant les précautions sanitaires à respecter dans le cadre de la livraison de repas à domicile.

Conseil N°5 : focus sur le référencement local

Tout d’abord, vous devez indiquer sur votre page Google My Business que vous proposez un service de vente à emporter et de livraison. N’hésitez pas également à ajouter une description de votre restaurant et à partager un post Google My Business.   

Utilisez fréquemment les mots-clés “livraison” et “à emporter”. En effet, ce sont les mots clés les plus recherchés sur Google pendant les mois précédents. Cela vous aidera à décrocher les premières classes sur ce moteur de recherche.

Selon les dernières statistiques, 70% des consommateurs font des recherches sur Google avant de rendre visite à un restaurant. Il est alors important de travailler son référencement SEO et d’être visible sur Google. Pour cela vous devez impérativement : 

  • Identifier les mots-clés les plus recherchés afin de les utiliser dans l’optimisation de référencement local de votre resto. 
  • Répondre régulièrement aux avis des clients, qu’ils soient positifs ou négatifs. 
  • Partager des photos qui donnent envie aux consommateurs et renommer ces dernières avec des mots-clés pertinents pour optimiser votre visibilité en ligne.

Conseil N°6 : collaborer avec des influenceurs locaux

Instagram compte aujourd’hui plus d’1,5 milliards d’utilisateurs actifs, tandis que les utilisateurs de réseau social Facebook dépassent les 2,6 milliards. La plupart de ces utilisateurs sont des jeunes de moins de 35 ans.

Si votre cible est jeune, il est conseillé de faire des collaborations avec des influenceurs bien connus. Ceux-ci vous permettront de toucher le maximum de potentiels clients sur les réseaux sociaux. Pour ce faire, on vous conseille de choisir les influenceurs ayant des contenus qui concernent l’alimentation ( healthy food, food porn, alimentation vegan, …).

Article précédentWrap au thon : le snack le plus healthy de 2022
Article suivantDécouvrez nos deux recettes gourmandes de barres de céréales

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici