Accueil Snacking et Écologie Fast food bio : plus qu’une tendance un état d’esprit

Fast food bio : plus qu’une tendance un état d’esprit

93
0
Un burger à partir d’ingrédients bio

Le fast food bio, tendance inscrite dans la continuité de l’agriculture bio, de la consommation responsable et du commerce équitable, a rapidement conquis les habitudes urbaines. 

En effet, avant et après le bio, le fast food a toujours fait partie du quotidien des citadins à court de temps et surtout en mal de nourriture saine.

Et c’est en ce point précis que le fast food bio vient se positionner en solution miracle.
En effet, les acteurs du snack healthy se donnent pour objectif de révolutionner les modes de vie en promouvant une nourriture respectueuse pour la santé et l’environnement.

Fast food bio : la recette

Dans les coulisses de la préparation de plats bio, tels que le burger bio, les acteurs du fast food bio sélectionnent avec soin des ingrédients frais et bio auprès de fournisseurs locaux.

Ces ingrédients sont certifiés libres d’OGM, de produits chimiques et non congelés.

Cette certification est obtenue auprès d’organismes de contrôle agréés.

Restauration rapide bio : le modèle économique

La portée du bio en tant que produit de consommation responsable, repose sur la transparence et la viabilité de la chaîne de production.

Les acteurs du fast food bio intègrent les producteurs dans leur écosystème aussi bien à un niveau économique qu’à un niveau écologique.

Le concept « du producteur au consommateur » n’est pas nouveau en soi, sauf que le poids du fast food sur le marché de la restauration vient booster et soutenir la tendance.

Vient s’ajouter la conscience écologique des consommateurs qui va en se renforçant.

Il est aujourd’hui admis que la production et la consommation locales pèsent énormément sur les plans économiques et écologiques.

C’est dans ce contexte favorable à une généralisation des bonnes pratiques de production et de consommation, que les acteurs du fast food se posent en garant d’un modèle inclusif en termes d’agriculture bio locale.

Aussi et sur le long terme, ces mêmes acteurs du fast food bio, seront les catalyseurs de conversions agricoles réussies.

À un autre niveau d’inclusion économique et écologique, il s’agit pour les français par exemple, de promouvoir et de soutenir le développement de filières 100% françaises.

Restauration rapide bio : les bases de la viabilité

Au-delà des réflexes sains en matière de production, d’approvisionnement et de consommation, les fast food bio intègrent des bonnes pratiques à tous les niveaux.

La réduction des déchets

En tant qu’acteur de premier ordre du bio, les fast food bio s’engagent aujourd’hui à adopter les bons réflexes en matière de gestion des déchets se concrétisant en une réduction significative de la masse de détritus.

Cette gestion se concrétise par :

  • La suppression du plastique remplacé par des compostés en matière naturelle
  • La collecte de déchets, leur traitement et leur transformation en compost pour les agriculteurs
  • La suppression progressive des bouteilles en plastique

Le recyclage

Dans la continuité de la gestion durable des déchets, le recyclage vient s’ajouter aux bonnes pratiques écoresponsables. 

Certains fast food bio ont en effet opté pour le recyclage de mobilier.

Ce recyclage de mobilier consiste le plus souvent à nicher des meubles au lieu de commander de nouveaux auprès de fournisseurs.

L’humain au coeur de l’aventure

Comme pour toute aventure entrepreneuriale moderne, le capital humain fait partie des plus grandes richesses d’une entreprise. 

Cet engagement humain se concrétise par la création de centrales d’achats se développant grâce à la collaboration entre les producteurs et les agriculteurs.

Ainsi, outre la portée humaine de cet engagement, la chaîne d’approvisionnement de fast food bio devient pérenne en assurant la continuité des activités de bout en bout. 

Avec pour leitmotiv, l’économie responsable et l’entreprenariat durable, le capital humain est valorisé et impliqué au niveau de tous les maillons de la chaîne de production créant ainsi un cercle vertueux et profitable à tous.

Restauration rapide bio : à chacun sa touche

Dans l’aventure du fast food bio, chaque acteur contribue à sa manière au développement de ce même concept qu’est le bio de la restauration rapide tout en respectant les bases fondatrices de cette aventure gourmande. 

Nous avons sélectionné quelques exemples en résumant de manière assez exhaustive leur mode de fonctionnement.

Restauration rapide bio : les frenchies

Férus de nouvelles saveurs, le pays de la gastronomie par excellence est un fin gourmet qui aime l’originalité. 

Pour répondre à ses désirs d’excellence, la France voit des enseignes de fast food bio mettre en avant les produits locaux tout en se permettant quelques fantaisies étrangères.

Les cartes sont évidemment saisonnières en mettant en avant les fruits et légumes de saison.

Restauration rapide bio belge : variété, self-service et à emporter

L’une des plus grandes enseignes belges de fast food a choisi de respecter les codes des chaînes de fast food bio en termes de décoration uniformisée et épurée mais avec des matériaux naturels. 

Par ailleurs, la chaîne sert ses clients sur place tout en mettant à leur disposition un self-service.

On en vient maintenant à la partie la plus importante qu’est la carte de plats. 

Avec pour slogan « naturels, frais et prêts à consommer », le citadin peut, entre deux rendez-vous déguster des salades composées, des sandwichs, des soupes mais aussi des classiques comme la quiche et bien sûr des fruits et pâtisseries healthy.
La chaîne belge de fast food bio a vu son succès couronné par l’ouverture de plusieurs restaurants en France.

Restauration rapide bio : les conversions

Dans le rayon de la restauration rapide haut de gamme, la tendance est aux conversions.

Des conversions balbutiantes avec quelques produits bio sur la carte mais des emballages écologiques ou éco-friendly. 

Outre cette différenciation en termes de clientèle ciblée, l’heure est à l’expansion avec des ambitions de s’installer sur les aires d’autoroute et les aéroports.

Fast food bio : les grandes enseignes à l’heure du bio

Les grandes enseignes de fast food que l’on ne présente plus, sont évidemment en veille quant aux nouvelles tendances.

Et si certaines ajoutent un plat ou deux à la carte, toutes sont prêtes à embrasser la tendance bio quitte à développer leur propre filière d’approvisionnement en produits bio.

Conclusion

Loin d’être une simple mode de citadins en mal de nouveautés, le fast food bio vient enrichir et soutenir un mode de consommation responsable à tous les niveaux.

Il s’agit en effet de permettre au consommateur de manger sain et de viabiliser des modes de production équitables et écoresponsables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici